Sara El Attar sa vérité sur le groupe Canal +


La semaine dernière, Hapsatou Sy annonçait son départ de Canal + en accusant le groupe d'être devenu "une caisse de résonance des thèses extrêmes". Elle terminait son annonce en indiquant que d'autres révélations seraient à venir sur les détails qui l'ont poussé à prendre une telle décision.

L'une de ces probables raisons, c'est Sara El Attar qui nous la dévoile dans l'un de ses posts Instagram qu'elle intitule sobrement "La vérité sur Canal". La conseillère en communication qui a su recadrer nombre de personnalités lors de débats autour de la question du port du foulard, donne un coup de pied dans la fourmilière et pointe (une fois de plus) le traitement différenciant apporté aux femmes qui portent le voile en France.

Sara El Attar sa vérité sur le groupe Canal +

Sara El Attar, une opportunité offerte par Hapsatou Sy, retirée par le groupe Canal +

L'histoire date d'il y a un an déjà, en Juillet 2020 plus précisément. Sara El Attar est contactée par Hapsatou Sy pour faire partie d'une toute nouvelle émission 100% féminine en tant que chroniqueuse. Emballée par le projet, Sara participera à la première réunion de préparation le mois de septembre suivant. Mais seulement quelques jours avant le tournage de l'émission "Coup de théâtre, désarçonnée elle (Hapsatou Sy) m'explique que la production a décidé de m'évincer. Pourtant, elle avait transmis mon dossier complet des mois à l'avance." racontera Sara El Attar sur Instagram. La raison est clairement posée : une femme qui porte le foulard embauchée par le groupe autour d'un plateau télévisé reviendrait à ouvrir la porte à d'autres femmes en interne. Elle continue son post en rapportant les propos de Hapsatou : "Un Zemmour qui dit des énormités à longueur de journée c’est ok. Mais une Sara qui en a dans la tête, qui dit des choses pertinentes et qui se bat pour les autres, ça dérange parce qu’elle porte un foulard ? " 

Une décision à double discours par le groupe Canal+

Après cette désillusion de voir qu'une fois de plus, en 2020, le sujet se porte sur l'habit et non sur les compétences de la personne, cette expérience ne s'est pas arrêtée là pour la jeune femme. En effet, le sujet est devenu d'autant plus interpellant lorsque Sara El Attar vient expliquer dans son récit que C8, chaîne membre du groupe Canal, l'a à nouveau approché pour venir témoigner en plateau sur la question du voile. Une proposition de passer à l'écran en tant que témoin qui vient à peine quelques jours après, lui avoir retiré sa place de chroniqueuse. À cette proposition Sara El Attar répondra : "Concernant votre proposition je ne pourrai l'honorer. En effet, il m'attriste de voir que le groupe C8 prétende être un terrain neutre alors que ses dirigeants ont déjà pris position sur la question. Je n'ai pas ma place en tant que chroniqueuse dans une émission féminine mais je ne dérange pas en tant qu'invitée dans un contexte polémique. Sachez que je - et toutes celles qui portent le foulard - suis bien plus qu'un morceau de tissu sur pied et que je peux m'exprimer sur divers autres sujets." Une voix forte qui s'élève pour dénoncer une discrimination trop souvent tue. 

Sara El Attar sa vérité sur le groupe Canal +


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés