PROFITEZ DE LA LIVRAISON GRATUITE EN POINT RELAIS

Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin

décembre 07 2021 – Maud Oukaltoum

Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin
Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin
Le couperet vient de tomber, les Etats-Unis ont annoncé officiellement ce lundi 06 décembre un boycott diplomatique des Jeux Olympiques qui se tiendront en 2022 à Pékin. Une décision motivée par la dénonciation de génocide dont est accusée la Chine.

Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin

JO d'hiver 2022 : le boycott des Etats-Unis

La Maison Blanche vient de déclarer qu'aucune délégation officiel ne participera ou n'assistera aux Jeux Olympiques d'hiver 2022 de Pékin en raison des accusations faites à la Chine de non respect des droits de l'homme sur son territoire. "Face aux violations flagrantes des droits de l'homme et des atrocités commises par la République Populaire de Chine au Xianjiang, la représentation diplomatique ou officielle des Etats-Unis ne peut être envisagée" a déclaré l'attaché de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki. Une décision qui ne concerne pas les athlètes américains qui garderaient le plein soutient du gouvernement s'ils souhaitent confirmer leur participation.

Une décision qualifiée par la Chine de "Farce Politique autogérée"

Face à une telle déclaration, le gouvernement Chinois et ses médias ne se laissent pas impressionnés. "Les États-Unis veulent juste politiser le sport, créer des divisions et provoquer des affrontements" a ainsi déclaré Liu Pengyu porte-parole à l'Ambassade de Chine à Washington dans un communiqué à l'ONU. Poursuivant que ce boycott donnera lieu à "des contre-mesures résolues". Et ajoutant que "personne ne se souciera de savoir si ces personnalités viennent ou non, et cela n'a aucun impact sur la réussite des Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin (...) aucune invitation n'avait été adressée aux politiciens américains, donc ce 'boycott diplomatique sort tout simplement de nulle part".

L'expression de recherche "Boycott diplomatique américain Jeux Olympiques d'hiver de Pékin" à quant à elle été censurée sur la plateforme de réseaux sociaux Chinoise Weibo. Sous un article du média Global Times près de 1 500 commentaires on été supprimés n'en laissant plus que huit à la lecture.

Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin

Un effet boule de neige attendu ?

Pourtant, si les Etats-Unis prennent cette décision publique, c'est que le gouvernement Américain sait qu'il pourra être suivi par des alliés. Le pays n'a pas oublié son précédent boycott datant de 1980, lorsque le gouvernement avait demandé à ses athlètes de ne pas participer aux Jeux Olympiques de Moscou pour protester contre l'invasion soviétique en Afghanistan l'année précédente. En retour l'Union Soviétique et ses alliés ont boycotté les JO d'été de 1984 organisés à Los Angeles. Alors qu'il est prévu que les Jeux Olympiques d'été 2028 soient prévus à Los Angeles, le gouvernement Américain s'est très certainement assuré d'être suivi dans sa prise de décision avant sa déclaration officielle. En effet, suite à cette annonce, la Nouvelle-Zélande à déclaré à son tour ce mardi qu'elle n'enverrait pas non plus de délégation officielle. Le Royaume-Uni, l'Australie, et d'autres pays envisageraient également de se positionner sur une décision de boycott similaire. Londres n'accuse pas officiellement le gouvernement Chinois de génocide mais a ouvert un tribunal informel composé d'experts et d'avocats spécialisés en droits humains qui a été chargé de conclure si oui ou non la Chine est coupable de crimes contre l'humanité et de génocide. Leur rapport est attendu pour ce mois de décembre. En attendant, Raphël Glucksmann, député européen qui s'est emparé de la cause Ouïghours continu d'énoncer au grand public les faits relatés par les personnes vivant en Chine, il publiait récemment la liste des marques incriminées dans des faits de travail forcé.

Ouïghours : les Etats-Unis boycottent les JO d'hiver 2022 à Pékin

Par leur prise de position les Etats-Unis revendiquent ici la mise en lumière des accusations faites à la Chine sur la répression suspectée des Ouïghours et autres minorités musulmanes vivant principalement dans la région du Xianjiang. Des tensions qui ont également monté d'un cran durant l'affaire liée à la joueuse de tennis Chinoise Peng Shuai qui a accusé un haut responsable du gouvernement d'agression et disparue de manière inquiétante durant plusieurs jours.

Le 8 juillet dernier, le Parlement européen votait une résolution encourageant ses États membres à boycotter les Jeux olympiques d’hiver 2022 de Pékin. Un vote mis en place pour dénoncer là encore la situation des Ouïghours dans le pays.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés