Maillots de bain couvrants et burkinis : un sujet de débat uniquement pour les femmes musulmanes ?


Le maillot de bain et son histoire 

Sans trop de surprise, le maillot de bain est un vêtement destiné à cacher certaines parties du corps lors de la pratique d'activité nautique telle que la natation, la baignade ou encore pour les moments de détente au bord de l'eau. Reprenons son histoire. Des traces d'ancêtres du bikini auraient été retrouvées en Turquie ainsi que des peintures en Sicile datant de -3000 av JC lors de recherches archéologiques. Après cela... plus rien ! Au Moyen-Age, l'on soupçonne l’eau de transmettre des maladies les baignades prolongées sont donc proscrites. Il faudra attendre le XVIIIème siècle pour que les bains de mer face leur apparition sur les plage. Les femmes se baignent en chemise, puis, à la fin du XIXe siècle, les en corset et pantalon bouffant. Les hommes portent quant à eux, un costume qui s'arrête aux mollets et à manches longues. À partir de 1910, les femmes s’emparent en Europe d’un maillot qui découvre les bras et les épaules, et dont la culotte s'arrête au-dessus du genou. Dans les années 1920, Coco Chanel lance la mode du bronzage, invitant bras, jambes et épaules à être plus dénudés. On entre alors dans la recherche du plus petit maillot de bain possible. En 1932, le couturier parisien Jacques Heim réalise un maillot de bain deux-pièces, composé d’une culotte-short taille haute qui cache le nombril. Son nom : Atome en référence au plus petit élément sur Terre pour désigner “le plus petit maillot de bain du monde”. Il remplace le maillot-gaine en laine tricotée, qui pesait 500 grammes lorsqu’on l’enfilait et plus de trois kilos lorsqu’on ressortait de l’eau… Le bikini arrive un peu plus tard et fait scandale, il fut interdit sur beaucoup de plages, notamment en Italie, en Espagne, et en Angleterre. Une bataille se met alors en place jusque dans les années 70, les femmes réclament de pouvoir jouir de leur corps comme elles le souhaitent ! Les femmes ont fini par remporter le combat et aujourd'hui le choix est large en terme de maillots de bain : triangle, une pièce, bikini, deux pièces… Au fil du temps les dangers des rayons du soleil sur la peau se font de plus en plus connaitre et certaines femmes recherchent une réappropriation de leur corps au travers de pièces moins couvertes. Que se soit pour des questions de pudeur, religieuse ou tout simplement pour sculpter leurs formes par le biais de maillots une pièce plus couvrants. On voit alors revenir sur le devant de la scène des débats pourtant enterrer il y a plusieurs années, des lois visant à dicter aux femmes le maillot de bain qui leur serait le plus approprié.

 

 

Maillot de bain couvrant, burkini, bikini, tankini, trikini : quelles différences les séparent ?

Tentons de comprendre pourquoi un maillot de bain serait il plus adapté pour une femme qu'un autre en décryptant les différentes formes qu'il peut prendre. Pas toujours évident en effet de connaître les différences entre toutes ces appellations.

D’abord, le terme maillot de bain couvrant est assez large et chaque personne est libre de lui donner la définition qu’il souhaite. En effet, on peut appeler “maillot de bain couvrant” un simple maillot de bain une pièce aux manches longues et en forme de culotte. On lui donnera la même définition en lui ajoutant une petite jupe, ou même un legging. Chaque personne a une définition propre à elle du terme couvrant.  Comme nous aimons le rappeler en Modest Fashion, les termes de pudeur, de modestie, et ici de couvrance ne peuvent pas avoir de définition générale puisqu'ils s'attachent à des valeurs propre à chacun. Nul ne doit imposer sa vision des choses aux autres, le meilleur débat étant celui de la tolérance et du savoir vivre ensemble.

Le burkini se rapproche du maillot de bain couvrant dit “total” : c’est un maillot le plus souvent destiné aux femmes musulmanes, couvrant ainsi le tronc, les bras jusqu’aux poignets et les jambes jusqu’aux chevilles. Il est toujours accompagné d’un turban ou d’un hijab de bain afin de couvrir les cheveux de celle qui le porte. Ce dernier  permet aux femmes de se baigner en conformité avec la pudeur islamique. Ils sont généralement fabriqués dans un tissu synthétique élastique, et sont la plupart du temps, plus larges qu’un maillot de bain couvrant.

A l’exacte opposé, on retrouvera le bikini, aussi appelé deux pièces. Ce maillot de bain pour femme est lui constitué d'un soutien-gorge ou d’une brassière et d'une culotte triangulaire. Ces deux pièces sont séparées et laissent à découvert le ventre

Le tankini quant à lui, est un type de maillot de bain féminin constitué d’un slip de bain et d’un débardeur. Il s’agit donc d’un maillot de bain deux pièces. 

De son côté, le trikini est un maillot dont le haut et le bas sont reliés par un morceau de tissu étroit.

Vous le comprendrez aisément, imposer à une femme la tenue d'un de ces maillots ne peut être que contraire aux libertés de chacune revendiquées il y a 60 ans par nos ainées. Et cela se ressent sur les plages puisque les femmes n'ont pas perdu de leur soif d'émancipation et leur force de caractère, des maillots de bain de plus en plus diverses fleurissent alors.

La nouvelle tendance de l’été 2021 : le maillot de bain couvrant 

Bien au-delà des raisons religieuses, depuis une dizaine d’années se développe une tendance à porter des tenues de bain plus couvrantes en toute circonstances, tel que le maillot une pièce pour les femmes. Les raisons de ce phénomène sont multiples. L’augmentation du nombre de cancer de la peau, la frilosité dans une eau fraîche, le rejet de l’hypersexualisation du corps de la femme par des tenues trop courtes ou moulantes, des normes religieuses ou encore le besoin de mettre en avant ses formes de manière plus adaptées, peuvent être des raisons qui poussent de plus en plus de femmes à se couvrir. Là où le maillot de bain couvrant fait également mouche c'est que certaines pièces sculptent les formes tandis que le bikini par exemple peut ne pas convenir à toutes les morphologies renforçant davantage les possibles complexes au lieu de sublimer le corps des concernées. C’est ainsi que de nouvelles marques apparaissent peu à peu en proposant des tenues de bain adaptées à ces besoins : c’est le cas de Anava, fondée par Déborah que nous avons interviewé. Elle a créé sa marque de maillots de bains couvrants il y a moins d'un an. Déborah nous confie avoir créé sa première collection en partant de son propre besoin. Il lui était difficile pour elle de trouver un maillot de bain qui respectait ses standards et qui lui plaisait en termes de design, coupe ou bien de style. Elle lance donc en 2020 sa marque de maillots une pièce dans le but de “proposer des alternatives aux femmes qui souhaitent se couvrir davantage à la plage”. Facile de penser que le port d’un maillot de bain couvrant est essentiellement religieux. Pourtant, il s’adresse à toutes les femmes : “certaines de mes clientes achètent des maillots ANAVA pour des raisons religieuses (musulmanes, juives ou chrétiennes), et parfois il s'agit de clientes qui souhaitent tout simplement porter un maillot de bain une pièce élégant et qui ne souhaitent pas tout dévoiler”.

 

 

Maillot de bain couvrant : islam, judaïsme, christianisme, quels critères pour quelle religion ?

Bien que les adeptes du maillot de bain couvrant ne soient pas toutes motivées par des questions religieuses, Déborah maîtrise à la perfection les critères essentiels des femmes juives, chrétiennes et musulmanes pratiquantes. En effet, nous ne cessons de le répéter, la pudeur est universelle. Sa définition est aussi large que le nombre de femmes qu’il y a sur terre tant c’est un sujet personnel. Néanmoins, sur le plan religieux il est facile de mettre plusieurs femmes d’accord quant aux critères qui les motivent dans la recherche de leur maillot de bain. 

"Les femmes juives vont privilégier des maillots manches 3/4 avec par dessus une jupe arrivant aux genoux. Certaines femmes ne portent que jusqu’au genoux avec un collant transparent ou opaque pour ne pas avoir la peau des mollets directement visible.
Concernant les femmes chrétiennes pratiquantes cela dépendra des courants mais certaines comme les évangélistes ou autres (notamment aux États Unis) qui ont plus au moins les mêmes critères que les femmes juives. A savoir jupe au niveau du genoux et manches 3/4"

Nous sommes donc assez proches des mêmes critères des femmes musulmanes qui à la différence près vont prolonger le maillot d'un legging ainsi que d'un hijab ou bonnet de bain.

 

Le Body positive : le mouvement social qui révolutionne le maillot de bain couvrant

Le body positive est aujourd’hui un sujet d’actualité majeur. Il s’agit d’un mouvement social en faveur de l'acceptation et l'appréciation de tous les types de corps humains. Il encourage la diversité et l'estime de soi.

Depuis des siècles, le maillot de bain féminin est passé par toutes ses formes. Mais, doit-il y avoir un code vestimentaire du maillot de bain ? Déborah nous confie que “chaque femme devrait pouvoir être libre de porter le maillot de bain qu’elle souhaite, qu'il s'agisse d'un maillot de bain très découvert ou d'un maillot de bain plus couvert. Chaque femme devrait être libre dans ses choix vestimentaires sans que la scène publique n’en fasse débat”. 

La tenue des femmes, qu'elle soit de bain ou de tous les jours, inspire très souvent les échanges mouvementés. Ce débat sans cesse en boucle depuis un siècle pourra-t-il s'arrêter ? Difficile d'y répondre, ce qui est certain, c'est que les femmes ont su montrer au fil des années que leur liberté leur appartenait et qu'elles étaient bien décidées à la garder.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés