"La liberté dans le hijab" - La France fait retirer une campagne Européenne


La France fait retirer une campagne Européenne intitulée "la liberté dans le hijab"

Le Conseil de l'Europe contraint par la France de retirer sa campagne diffusée sur twitter dans le cadre du programme pour l'inclusion et la lutte contre les discriminations.

Jeudi 28 Octobre, Le Conseil de l'Europe par le biais de son programme pour l'inclusion et la lutte contre les discriminations célèbre la beauté de la diversité au travers d'une campagne twitter affichant le message suivant : "La beauté est dans la diversité, la liberté est dans le Hijab". A l'image, on y retrouve sur différentes déclinaisons deux femmes : l'une portant le foulard, l'autre non. Le thème principal : "How Boring would be the world if everyone would look the same ?" traduisez : le monde ne serait-il pas ennuyeux si tout le monde se ressemblait ?

Ces affiches ont été lancées dans le cadre d'une campagne contre les discours de haine menée par l'organisation de défense des droits de l'homme de 47 pays distincts de l'Union Européenne, et financée en partie par la Commission Européenne. 

Une réaction vive des politiques Français

C'est tout d'abord Sarah El Haïry, secrétaire d'Etat à la Jeunesse, qui s'est prononcée sur le sujet lors d'une interview sur LCI déclarant : "l'image scindée, m'a profondément choqué"..."la France a clairement exprimé sa très forte désapprobation de la campagne, c'est pourquoi elle a été retirée aujourd'hui" (ndlr : le 3 novembre 2021)

Les commentaires des uns et des autres se sont alors enchaînés sur le canal France de twitter. "Rappeler que les femmes sont libres de porter le hijab est une chose" est intervenue Laurence Rossignol, sénatrice socialiste, "mais dire que la liberté est dans le hijab en est une autre, c'est en faire la promotion ! Est-ce le rôle du Conseil de l'Europe ?". 

C'est donc le message qui aurait été maladroit, bien que le fond de la campagne fut été légitime.

"La liberté dans le hijab" - La France fait retirer une campagne Européenne

La campagne retirée pour être retravaillée

« Ces tweets ont été retirés et nous allons réfléchir à une meilleure présentation de ce projet », a confirmé dans un communiqué transmis à l’AFP le Conseil de l’Europe. Ils « faisaient partie d’un projet conjoint » du Conseil et de l’Union européenne « dont l’objectif était de sensibiliser à la nécessité de respecter la diversité et l’inclusion et de combattre tout type de discours de haine ». Les tweets « reflétaient les déclarations faites de manière individuelle par des participants dans l’un des ateliers du projet », a encore assuré l’instance.

Pour autant, la Commission appelle à ce que soient pris en considération « les autres actions » de ce programme contre les discours haineux. « Notre position est extrêmement claire : les femmes doivent pouvoir porter ce qu’elles veulent, selon les lois du pays où elles vivent ».

 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés