Hapsatou Sy démissionne de Canal + et dénonce le groupe pour son laxisme face à Eric Zemmour


C'est sur Twitter et Instagram que la femme d'affaires Hapsatou Sy a annoncé son départ du groupe Canal +. L'animatrice officiait sur C8 et Canal + Afrique depuis 2012. "J'y ai vécu mes plus belles années" a-t'elle écrit en introduction avant de rappeler les épreuves qu'elle à pu rencontrer au sein du groupe.

Femme de poigne et de caractère affirmé, elle mène des procédures judiciaires depuis 2 ans contre Eric Zemmour, suite à leur passage commun sur le plateau de Thierry Ardison "Les Terriens du Dimanche" en septembre 2018 sur C8. 

Un prénom pas assez Français

Le débat se portait alors sur le prénom choisi par l'ex-ministre Rachida Dati pour sa fille qu'elle a appelé Zohra en hommage à sa mère. Le chroniqueur avait alors lancé "Elle est ministre de la République française, elle est censée être Française, même si elle a la double nationalité - et je suis contre la double nationalité - avec le Maroc. Normalement, chez moi, en tout cas, depuis une loi de Bonaparte, qui a malheureusement été abolie par les socialistes en 1993, on doit donner des prénoms dans ce qu'on appelle le calendrier, c'est-à-dire, les Saints chrétiens." Face à ses propos, Hapsatou l'interpelle alors en lui rappelant son prénom et le fait qu'elle n'en soit pour autant pas moins française. "Votre mère a eu tort" avait alors répliqué Zemmour tout en poursuivant que Corine serait un prénom qui lui serait plus approprié. Face au montage qui avait alors coupé cette séquence lors de la diffusion, l'animatrice avait dévoilé l'intégralité des échanges sur ses réseaux sociaux, porté plainte pour injures racistes et quitté son poste au sein de l'emission. Thierry Ardisson s'étant retourné contre elle par le biais de deux procès en cours, malgré le soutien du groupe dans les démarches d'Hapsatou Sy à l'encontre de Zemmour.

Hapsatou Sy démissionne de Canal + et dénonce le groupe pour son laxisme face à Eric Zemmour

Canal + devenu caisse de résonance des thèses extrêmes

Rappelant qu'elle offrait une belle audience sur le continent Africain à la chaîne qui diffusait son émission Enquête d'Afrique, la présentatrice dénonce un groupe devenue "une caisse de résonance des thèses extrêmes à l'opposé de ses valeurs et celles de la majorité des français". Le groupe Canal + avec à sa tête Vincent Bolloré a en effet entrepris ces dernières années un virage à droite en soutenant notamment Eric Zemmour en faisant un journaliste vedette sur la chaîne d'informations CNews.


"Je n’arrive d’ailleurs pas à comprendre le fait qu’un Groupe comme celui de Bolloré fortement enraciné dans le paysage économique Africain continue de se compromettre avec cette tendance qui va à l’encontre de la philosophie d'ouverture et de tolérance du Groupe." Dénonçait dans son post Instagram Hapsatou Sy, rappelant que sa décision arrive dans un timing qui lui était imposé. Qu'elle soit tardive ou non, nous ne pouvons que soutenir cette prise de position affirmée qui ne peut être sans conséquence pour cette mère de famille, dont nous ne doutons pas de sa capacité à rebondir plus haut.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés