Avez-vous été victime d'un Fashion Burn out ?


On entend très souvent parler de Burn out au travail ou lorsque la charge mentale devient trop importante dans la gestion de la vie quotidienne, mais un nouveau terme, cette fois dans la sphère de la mode, vient tout doucement se faire une place : le burn out vestimentaire ! 

mica arganaraz

Crédit : Grégory Harris

Plus communément appelé le Fashion Burn out, c'est la Journaliste Julia Hobbs qui pose ce nom dans un article de Vogue. Elle vient pointer du doigt cette pression que certaines ont pu ressentir lors du déconfinement. Sorties entre amies, mariages, restaurants, les occasions de s'apprêter ont repris du service mais le plaisir était-il au rendez-vous ?

Depuis un an les joggings et autres tenues comfy se sont frayés une place de choix dans les dressings, y compris Modest Fashion. On associe désormais plus facilement le bas de jogging à une paire de talons, le hoodie à capuche à une jupe en satin, ou encore les baskets à un ensemble tailleur. De nombreuses femmes se sont satisfaites de ce nouveau confort vestimentaire découvert. Le télétravail privilégiant les tenues chics pour les visios tout en restant confortables pour la maison, c'est ce que l'on est venu appelé "l'athflow" ce look mêlant style décontracté et pièce élégante. Ajoutez à cela le fait que beaucoup ont travaillé d'avantage durant le confinement, le burn out de manière générale s'est très vite fait sentir pour de nombreuses femmes, et le dressing est devenu une péoccupation de second plan (si ce n'est, reléguée au dernier plan) !

La hausse de travail et la charge mentale liés au burn out vestimentaire

D’après un article du The New Yorker, publié en mai 2021 qui enquêtait sur la hausse des cas de burn out, l’épuisement et le cynisme en seraient deux symptômes caractéristiques “trois travailleurs sur cinq à l’échelle mondiale déclarent faire un burn-out” . De leur côté, les Millennials se considèrent eux-mêmes comme "la génération la plus touchée par le burn out”. Par ailleurs il est à noter que le délaissement sur la partie vestimentaire ferait parti des signes avant coureur du burn out au travail. L'article poursuit : "Vous pouvez souffrir d’un burn-out marital, d’un burn-out parental, ou d’un burn-out lié à la pandémie car, bien que le burn-out soit censé toucher principalement ceux qui travaillent trop, les gens parlent désormais de toutes sortes comme d’un travail : on travaille sur son mariage, on travaille dans son jardin, on travaille sa musculature, on travaille sur l’éducation des enfants". Julia Hobbs soulève alors cette question : "la mode serait elle devenue comme un travail ? Comme une case à cocher, une photo à publier, plutôt que comme une passion ?" Soulignant ainsi le côté superficielle qu'a pu prendre la mode dans un monde d'apparence, à l'exact opposé de ce qu'elle représente réellement : un art à part entière au service du corps des personnes qu'elle sublime.

Alors comment retrouver la motivation de prendre soin de soi ?

Tout d'abord, se rappeler que la personne avec qui l'on passe le plus de temps dans sa vie c'est.. soi-même ! Il est donc important de prendre soin de sa personne et d'y prendre un réel plaisir. 

Ensuite, relâcher la pression, ne pas se soucier du regard des autres et se rappeler que le vêtement est un accessoire qui reflète votre personnalité. Pour les personnes un peu trop accro aux réseaux, éloignez-vous de temps en temps de cet écran qui est trop peu révélateur de la réalité.

Se détacher du "toujours plus", nous voyons voyons de plus en plus de personnes ne porter qu'une seule fois leur tenue pour ensuite les oublier dans le fond du placard ou bien les revendre immédiatement. Investissez dans des pièces intemporelles et de qualité qui ne vous lasserons pas et qui vous permettrons de renouveler vos looks simplement en jouant des accessoires. Une des anciennes assistantes d'Anna Wintour révélait ainsi sur Tik tok : "Si vous avez cinq tenues d'été vraiment chics et élégantes, portez-les du lundi au vendredi pendant plusieurs mois jusqu'à la fin de la saisonde cette façon vous êtes sûres de tirer le meilleur parti de vos vêtements, vous ne participez pas au cycle de surconsommation et vous n'êtes pas stressée d'essayer de trouver de nouvelles tenues tout le temps." Et de conclure : "Et laissez-moi vous révéler un secret : toutes les personnes chics de chez Vogue font ça."

 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés